Mariage civil pour toutes et tous : L’Association faîtière Familles arc-en-ciel remercie pour le soutien reçu

L’Association faîtière Familles arc-en-ciel remercie la population suisse d’avoir plébiscité le mariage civil pour toutes et tous. « D’une portée historique, cette votation populaire nous comble de joie » commente Catherine Fussinger, coprésidente de l’Association faîtière Familles arc-en-ciel. « L’adoption de cette loi est un pas important vers l’égalité et la reconnaissance des familles arc-en-ciel en Suisse. » Aussi se réjouit-elle que le peuple suisse ne se soit pas laissé déstabiliser par la campagne haineuse menée par les opposants et opposantes. Le mariage civil pour toutes et tous a aujourd’hui pleinement sa place au sein de la société, et cela témoigne de l’acceptation de la diversité des familles et des modes de vie. C’est toute la société qui en sort gagnante et rien ne se trouve enlevé à personne.

La nouvelle loi ouvre l’adoption conjointe aux couples de même sexe et l’accès à la procréation médicalement assistée aux couples de femmes mariées en Suisse. Un autre changement très important est l’instauration de la double filiation automatique dès la naissance pour les enfants conçus grâce à un don de sperme dans une clinique de fertilité en Suisse. Ces enfants bénéficient ainsi en ce cas d’emblée d’une protection juridique optimale s’il arrive quelque chose à l’un des parents ou si le couple se sépare.

Une campagne de votation qui laisse des traces

Si l’Association faîtière Familles arc-en-ciel a toutes les raisons de se réjouir aujourd’hui, la campagne de votation n’est pas sans laisser des traces. « Nos familles ont fait l’objet d’un débat politique qui a pris par moments une tournure violement disqualifiante », regrette Catherine Fussinger, coprésidente de l’Association. Aussi la mise en sourdine des voix des opposants et opposantes et le retrait de l’espace public d’une série d’affiches choquante sera un réel soulagement.

L’Association faîtière Familles arc-en-ciel va poursuivre son travail de sensibilisation afin de lutter contre les préjugés et de créer un environnement réellement inclusif pour nos familles. Sur le plan politique, elle s’engagera pour le congé parental et, dans le cadre de la révision du droit de la filiation, elle cherchera à obtenir une solution permettant à chaque enfant de bénéficier d’une protection juridique dès sa naissance.

Un grand merci à tous les soutiens

L’Association faîtière Familles arc-en-ciel remercie toutes les personnes, associations et organisations qui ont soutenu le « OUI-je le veux », par leurs paroles et leurs actes, tout au long de cette campagne de votation. Elle adresse une mention particulière aux organisations œuvrant dans le domaine de la politique familiale et de la jeunesse pour leur engagement à l’échelle nationale ou cantonale : Pro Familia, Pro Juventute, la Protection de l’enfance Suisse et l’Office de l’Ombudsman des droits de l’enfant Suisse. L’Association est également très reconnaissante envers les couples, les familles et les jeunes qui ont soutenu la campagne en acceptant de témoigner dans les médias. Ils et elles ont grandement contribué à une meilleure visibilité et reconnaissance des réalités des familles arc-en-ciel.

Nous restons à votre disposition pour toute question, par e-mail ou par téléphone.
Catherine Fussinger – coprésidente
medien@regenbogenfamilien.ch

+41 79 345 83 69

Association faîtière Familles arc-en-ciel
Opérant à l’échelle nationale, l’association défend depuis 2010 les intérêts des familles arc-en-ciel en Suisse et œuvre pour la reconnaissance sociale et l’égalité des droits de ces familles. Elle propose des conseils et des rencontres à destination des familles arc-en-ciel et des personnes LGBTIQ* désireuses d’avoir des enfants et organise des ateliers et des séances d’information au sujet des familles arc-en-ciel. Les familles arc-en-ciel sont des familles dont au moins l’un des parents se considère comme lesbien, gay, bisexuel, trans* ou queer (LGBTQ). L’Association faîtière Familles arc-en-ciel est, aux côtés de cinq autres associations, membre du comité Mariage civil pour toutes et tous qui a mené la campagne « Oui, je le veux ».

Menu