Un grand soulagement

L’ouverture de l’adoption de l’enfant du/de la partenaire aux couples de même sexe devient réalité ! Le référendum contre la modification de loi n’aura pas lieu.

C’est avec beaucoup de joie et de gratitude que l’Association faîtière Familles arc-en-ciel prend acte du fait que le référendum contre l’ouverture de l’adoption de l’enfant du/de la partenaire pour les couples de même sexe n’aura pas lieu. En juin dernier, le Parlement suisse s’est clairement prononcé en faveur d’une modification du droit de l’adoption pour permettre aux couples de même sexe d’adopter l’enfant du ou de la partenaire. Le comité interpartis et non confessionnel, « Non à ce droit de l’adoption », a lancé un référendum pour imposer une votation populaire. Depuis aujourd’hui, on sait que le comité n’a pas réussi à récolter dans le délai imparti les 50’000 signatures nécessaires pour que le référendum aboutisse.

La sécurité juridique pour des milliers d’enfants en Suisse

« Nous sommes soulagés et rempli.e.s de joie », dit Martin della Valle, co-président de l’Association faîtière Familles arc-en-ciel. « Un référendum aurait inutilement prolongé l’insécurité juridique de milliers d’enfants en Suisse et perpétué la discrimination des familles arc-en-ciel. Aujourd’hui, nous nous sentons reconnu.e.s. » Les parents de même sexe et leurs enfants bénéficient désormais de l’indispensable protection juridique considérée comme normale pour les familles hétérosexuelles. Ainsi, la nouvelle disposition légale garantit aux enfants grandissant dans une famille arc-en-ciel le droit à une rente d’orphelin en cas de décès ou encore le droit à l’entretien en cas de séparation.

Une aide précieuse et encourageante

Pour l’Association faîtière Familles arc-en-ciel, l’adaptation du droit de l’adoption est également une belle et importante reconnaissance de son activité. « Par notre travail de sensibilisation, nous avons participé activement à la politique familiale en Suisse. Nous avons réussi à sensibiliser les acteurs politiques et la population à nos besoins et préoccupations », déclare Maria von Känel, directrice générale de l’Association faîtière Familles arc-en-ciel. « Nous avons pu montrer que les familles arc-en-ciel sont des membres à part entière de la société suisse et qu’elles ont besoin du même niveau de reconnaissance et de sécurité que les autres familles. » Pour Chatty Ecoffey, co-présidente de l’Association faîtière, l’acceptation croissante des familles arc-en-ciel se reflète aussi dans la démarche du Canton de Genève qui a adapté à la rentrée scolaire les formulaires d’élèves pour prendre en compte les parents de même sexe : « Nous saluons cette avancée pionnière du Département genevois de l’Instruction Publique qui favorise une école inclusive de la diversité familiale. »

L’Association faîtière tient tout particulièrement à remercier les organisations Pro Familia, Pro Juventute, le Réseau suisse des droits de l’enfant et la communauté LGBTIQ* suisse. « Depuis le début, nous avons bénéficié du soutien précieux de nombreuses organisations et personnes. Ce soutien nous a toujours encouragé et donné des forces », dit Maria von Känel. « Aujourd’hui, nous sommes d’autant plus heureux de continuer ces coopérations. »

Menu